> Offres de formation > Offres de thèses

Méthodes numériques pour la recherche de nouveaux BioMarqueurs EEG-fNIRS des troubles bipolaires

Défi technologique : Technologies pour la santé et l'environnement, dispositifs médicaux (en savoir +)

Département : Département Microtechnologies pour la Biologie et la Santé (LETI)

Laboratoire : Laboratoire Systèmes Pour la Personne

Date de début : 01-10-2022

Localisation : Grenoble

Code CEA : SL-DRT-22-0594

Contact : anne.planat-chretien@cea.fr

Le trouble bipolaire est une pathologie psychiatrique chronique de l'adulte touchant entre 0.5 et 1% de la population, avec de nombreux besoins médicaux non satisfaits en termes de traitements. Un des enjeux essentiels est le diagnostic plus précoce pour une meilleure prise en charge de la pathologie. Dans ce contexte, Le laboratoire des systèmes pour la personne (LS2P) du CEA-LETI propose de relever le défi crucial de la surveillance du patient en conditions ambulatoires ou à domicile. Il s'agit, dans le cadre de la thèse, d'adresser pour la première fois les troubles bipolaires par l'identification de nouveaux Bio-Marqueurs physiologiques et numériques grâce à l'utilisation de l'électroencéphalographie (EEG) et la spectroscopie fonctionnelle proche infrarouge (fNIRS) ? deux modalités potentiellement intégrables dans un dispositif médical (DM) dédié et porté par la personne. Ces deux modalités permettent d'adresser des informations complémentaires, respectivement l'activité électrique et la réponse hémodynamique corticale. La base de données patients est acquise grâce à des systèmes commerciaux synchronisés EEG et fNIRS dans le cadre d'une collaboration avec deux centres cliniques de référence internationale, le CHU de Grenoble et NeuroSpin à Saclay. Les méthodes numériques développées dans le cadre de la thèse vont permettre de franchir un gap méthodologique dans l'analyse multiparamétrique temps réel des données ? adressant tout à la fois le pré-traitement des données, l'extraction de caractéristiques spatio-temporelles et/ou fréquentielles, la fusion de données multimodales, le recalage de données intra-patient ou inter-patients, et la classification. A l'issue de ce travail, le doctorant doit être en mesure de définir de nouveaux Bio-Marqueurs EEG-fNIRS, la localisation de zones ciblées et la connectivité entre ces régions, les spécifications d'un système porté dédié pour le suivi de troubles bipolaires et la méthode d'analyse associée. Le développement du DM fera partie d'un projet spécifique après la thèse. Le doctorant a une formation en Traitement du Signal et en Ingénierie Biomédicale.

Voir toutes nos offres Télécharger l'offre (.zip)

Email Bookmark and Share