> Offres de formation > Offres de thèses

Stabilisation de Matériaux de cathodes pour applications Li-ion haute énergie

Défi technologique : Stockage électrochimique d'énergie dont les batteries pour la transition énergétique (en savoir +)

Département : Département de l'Electricité et de l'Hydrogène pour les Transports (LITEN)

Laboratoire : Laboratoire Matériaux

Date de début : 01-10-2022

Localisation : Grenoble

Code CEA : SL-DRT-22-0641

Contact : jean-francois.colin@cea.fr

Actuellement, les matériaux de cathode destinés aux applications énergies, telle que la mobilité électrique, sont les NMC dits Ni-Rich, de composition LiNixMnyCozO2 avec x+y+z=1 et x>0.5. Cette composition riche en Ni et Co en fait des matériaux couteux. Peu d'alternatives existent mais parmi elles, les matériaux dits Mn-rich apparaissent particulièrement intéressants. Cette appellation recouvre deux familles de matériaux. D'une part, les matériaux lamellaires Li-Rich de composition LixMnyNizO2 (avec x+y+z=2, x>1 et y>0.5), d'autre part, les matériaux, dits rocksalt désordonnées dont une composition classique est la composition Li2MnO2F. Dans les deux cas, ces matériaux possèdent des capacités importantes de l'ordre de 250mAh.g-1 qui les rend attractifs malgré leur potentiel de travail et leur densité moins élevée que celle des Ni-Rich. De plus, leur composition en fait des matériaux peu couteux. Cependant le fonctionnement particulier de ces matériaux qui met en jeu des réactions d'oxydation de l'oxygène semble également à l'origine d'une dégradation des performances en cyclage. Le but de la thèse sera de développer des solutions de stabilisation de ces performances, notamment par des traitements de surface ou l'ajout d'additifs et d'approfondir les connaissances sur ces mécanismes de dégradations.

Voir toutes nos offres Télécharger l'offre (.zip)

Email Bookmark and Share