> Offres de formation > Offres de thèses

Le pilotage des véhicules électriques comme vecteur de flexibilité pour le réseau

Défi technologique : Efficacité énergétique pour bâtiments intelligents, mobilité électrique et procédés industriels (en savoir +)

Département : Département des Technologies Solaires (LITEN)

Laboratoire : Laboratoire Systèmes Electriques Intelligents

Date de début : 01-09-2022

Localisation : Grenoble

Code CEA : SL-DRT-22-0692

Contact : bruno.robisson@cea.fr

La commission européenne prévoit d'interdire la commercialisation des véhicules à moteurs thermiques neufs à partir de 2035. Cette décision va accélérer l'essor des véhicules 100% électriques (VE), lesquels ont déjà représenté 9% des ventes de véhicules particuliers neufs en France sur les 3 premiers trimestre 2021. Cet essor devra s'accompagner d'un développement rapide de l'infrastructure de recharge des véhicules électriques (IRVE), en cours comme l'atteste, mais également d'un pilotage intelligent de cette dernière. Ce pilotage est une solution 'sans regret' sur le plan technique et économique dans tous les scénarii envisagés par RTE dans son rapport 'Futurs énergétiques'. Dans ce contexte et dans le cadre du projet EvolVE, le CEA et RTE ont lancé début 2020 une expérimentation qui vise à synchroniser la charge des véhicules électriques de l'INES et de Cadarache avec une production solaire photovoltaïque locale, notamment grâce à l'outil de supervision SIGE, développé depuis plus d'une dizaine d'année au sein de l'INES. Au 1er décembre 2021, plus d'une quarantaine de points de charge sont pilotés par SIGE et plus de 80 volontaires participent aux expérimentations. Les premiers résultats obtenus montrent qu'il est techniquement possible de synchroniser les charges et la production PV mais aussi que le comportement des utilisateurs est déterminant. Grâce à ces résultats, d'autres applications du pilotage de la charge des véhicules électriques peuvent dorénavant être envisagées. Il pourrait s'agir de faire participer une IRVE aux services système ou au marché de l'ajustement. Une IRVE pourrait également permettre de réduire les écarts susceptibles d'apparaitre dans le périmètre d'un responsable d'équilibre. A notre connaissance, aucune application de ce type n'a pour l'instant été déployée en France. L'objectif de la thèse consiste à sélectionner l'application de pilotage d'IRVE la plus prometteuse puis à la développer dans SIGE et enfin à la déployer sur le site de Cadarache et de l'INES. Pour atteindre cet objectif, le doctorant réalisera tout d'abord une analyse technico-économique et réglementaire de ces différentes applications puis choisira la plus prometteuse. Il pourra, à cet effet, notamment utiliser le module de simulation intégré dans SIGE. Dans un second temps, le doctorant implantera dans SIGE l'algorithme de pilotage correspondant à l'application choisie et enfin validera cet algorithme, d'abord en simulation, puis expérimentalement sur les sites de Cadarache et de l'INES.

Voir toutes nos offres Télécharger l'offre (.zip)

Email Bookmark and Share